Aurélie raconte l'accouchement non assisté : « une expérience magique »

En France, moins d'1 % des femmes enfantent en dehors d'un hôpital, et 9 sur 10 d'entre elles le font tout de même accompagnées par un médecin ou une sage-femme. Aurélie a fait un autre choix : celui de l'accouchement non accompagné (médicalement). Elle raconte ici cette expérience « magique ».

La naissance d'Enki

David et Maryline vivent dans le Cher. Parents de deux garçons nés en maternité, il·le·s ont fait le choix, pour leur troisième enfant, de l'accouchement à domicile, accompagné·e·s par la sage-femme Rose Faugeras (lire aussi la rubrique (Ré)acteurs). Chacun·e leur tour, avec leurs regards et leurs mots, il·le·s racontent cette nuit inoubliable.

Naître à la maison

Alice a mis ses deux petites filles au monde chez elle dans la chaleur de son foyer, en toute sécurité, entourée par ses proches, grâce à l'accompagnement global de deux sages-femmes libérales. Ces expériences ne sont pas arrivées par hasard : elles sont le prolongement d'un chemin de vie qui vise notamment à reconnecter le corps et l'esprit.

Accoucher à domicile : un droit difficile à vivre en France

J'ai fait le choix de ne pas enfanter. Ce choix n'est pas arrivé comme ça, en se levant un beau matin. Il est né d'une intuition, s'est affirmé au creux de profondes convictions, et s'est enraciné tranquillement mais fermement. Parce qu'il est le fruit d'une longue réflexion, je suis sereine. Je sais que je ne regretterai pas...

Sous-catégories

That's All